Projet de fromagerie

with Aucun commentaire

Fromagerie

L’Institut de Genech est l’école de toutes les agricultures et  favorise la mise en place de circuits-courts. Depuis plusieurs mois, l’établissement ambitionne de développer sa fromagerie pour proposer sa production au magasin des producteurs. Ce nouveau pôle s’articulera selon 2 axes : pédagogique et technico-économique. En attendant son déploiement, les équipes travaillent sur la maîtrise de notre production laitière qualitativement et quantitativement.

Après plusieurs réflexions menées, ce projet se dessine enfin.

Un nouvel outil pour plusieurs fonctions

Le pôle des Exploitations de l’Institut de Genech illustre le champ des possibles visible dans le monde agricole aujourd’hui et de demain : Ferme laitière, Ferme équestre, Animalerie, Serres expérimentales, Magasin des Producteurs, Laboratoire in-vitro, Atelier Jus de Pommes et bien d’autres. Une nouvelle corde va ainsi s’ajouter à ce panel pour offrir un nouvel atelier pédagogique aux apprenants. Cet atelier de transformation permettra de mieux valoriser le lait produit à la Ferme de l’Institut par nos Prim-Hosltein et nos Rouges Flamandes.

La transformation : un avantage économique

Déjà expérimenté avec l’atelier Jus de Pommes, l’Institut de Genech poursuit ses expérimentations pédagogiques, technologiques et économiques vers ce nouveau projet. Actuellement, le lait produit par les vaches de l’Institut de Genech est livré à la société Lactalis. Pour la première fois, l’établissement va s’appuyer sur l’expertise de la start up locale Terra Lactée. Cette petite structure menée par une mère et sa fille accompagnera ce nouveau pôle dans les processus de transformation du lait. Marie-Thérèse s’occupera donc de la transformation du lait et accompagnera les apprenants les plus curieux dans leur soif de connaissances. L’objectif est de produire des fromages, des yaourts et fromage blanc. Le bâtiment se situera à côté de la Ferme des vaches laitières.

Sur le même principe de l’Atelier Jus de Pommes, ce projet a pour objectif d’insuffler une nouvelle dynamique sur le territoire et de valoriser les produits de l’Institut de Genech. L’internalisation de ce module de transformation permettra de conserver la valeur ajoutée dans notre atelier, de pouvoir proposer de nouveaux produits en magasin mais surtout de compléter avec nos propres produits, l’offre en restauration à destination de nos apprenants.

L’impact de ce nouveau pôle d’exploitation

Notre production laitière sera ainsi revue à la hausse pour répondre aux ambitions de ce nouveau projet. Actuellement, les vaches de l’Institut de Genech produisent 400 000 litres de lait. 380 000 litres sont destinés à Lactalis et le reste à notre société en charge de la restauration, API pour la réalisation de crème notamment. Pour la production de fromages, la quantité souhaitée pour le démarrage de ce projet oscille entre 100  et 200 000 litres de lait. L’augmentation du cheptel de 10 vaches est donc envisagée. Pour rappel, 1 vache produit entre 9 et 10 000 litres/an.

D’ici 5 à 7 ans, l’Insitut de Genech espère produire 680 000 litres de lait.

L’équipe pédagogique face à ce nouveau projet

Avec l’arrivée de ce nouvel outil, les professeurs de l’Institut de Genech ont développé de nouveaux sujets d’études pour leurs apprenants. Le Pôle Horticole souhaite se lancer dans la culture des herbes aromatiques dans le but de développer plusieurs variétés de fromages. Ce nouveau plateau technique s’est appuyé sur l’expertise des professeurs et enseignants pour son implantation au sein des 80 hectares dans l’entité. En effet, le Pôle Aménagement Paysager a répondu présent pour apporter sa réflexion sur l’incrustation de ce nouveau bâtiment dans le paysage de l’Institut. De nouvelles formations tournées vers les métiers de la transformation seront certainement proposées dans un avenir proche aux futurs apprenants de l’Institut de Genech.

Les perspectives : création d’un service local

Sur le même principe que l’Atelier Jus de Pommes, ce projet Fromagerie a pour objectif de s’inscrire dans le territoire de la Pévèle voire des Hauts-de-France. D’ici quelques mois ou années, les agriculteurs pourront amener leur lait et bénéficier de ce service de transformation. Ce module complémentaire de monde agricole permettra de valoriser économiquement leur production laitière. Cet accompagnement territorial de transformation du lait répond aux ambitions de l’Institut de Genech sur son territoire. A savoir d’aider les agriculteurs à monter des projets clef en main.

Avec la création de ces pôles de transformation (Atelier Jus de Pommes et Fromagerie), l’Institut de Genech ambitionne dans les années à venir à la création d’un label pour faire rayonner les richesses agricoles de la Pévèle.

Bergerie

L’Institut de Genech a toujours eu des moutons ! Le rôle du maintien de cette race pour l’établissement était de maintenir les races locales et notamment celle du boulonnais. Une dimension pédagogique était également menée avec l’apprentissage de conduite de troupeaux ovins.

Ce cheptel de moutons était développé en mode extensif et évoluait entre le Cap Blanc-Nez sur la Côte d’Opale et nos terres de la Pévèle. La valorisation de cette activité était alors uniquement pédagogique puis économique avec la vente directe de cassettes de viande au Magasin des Producteurs.

Afin de valoriser son troupeau et de répondre aux demandes de consommateurs de viandes ovines,  l’Institut de Genech a proposé à son Conseil d’Administration un nouveau mode de fonctionnement pour son pôle ovins. Le principe est d’étendre la période d’agnelage pour répondre aux besoins du marché toute l’année.

Actuellement, les moutons présentent qu’une seule période d’agnelage réduisant ainsi la période de commercialisation au mois de mars/avril et par conséquent une politique des prix peu attractive pour les producteurs. 

Cette démarche s’inscrit totalement dans le projet de développement du territoire de la Pévèle et dans la valorisation des races locales. L’Institut de Genech s’engage donc à valoriser en interne une production locale toute l’année.

Une pédagogie de terrain toujours active

Pour répondre à ce projet, un calendrier de production est mis en place par les équipes de l’Institut de Genech conjointement avec les apprenants qui seront ainsi aux prémices de ce nouveau mode de fonctionnement aux perspectives économiques plus attractives. Des expérimentations sur les facteurs environnementaux ainsi que sur la technicité dans la gestion des fourrages et la dynamique alimentaire en pâture seront des sujets abordés en cours. Les moutons seront notamment ainsi menés en lot pour répondre favorable à l’étalement de la période d’agnelage.

Les apprenants sont accompagnés d’un formateur expert en ovins de la région pour conduire ce projet. Ils sont également entrainés à l’analyse de différents indicateurs pour comparer leur futur mode de fonctionnement aux autres types d’élevage existants sur le marché. L’idée est qu’ils identifient la valeur ajoutée de ce mode de fonctionnement.