Un jardin au Burkina Faso

with Pas de commentaire

Un jardin pédagogique pour des écoliers d'un village au Burkina Faso.

Je suis  Louis Robiquet, ancien élève de l’institut de Genech. Après avoir été reçu au baccalauréat professionnel aménagement paysager, j’ai voulu  repartir dans mon pays natal qui est le Burkina Faso durant 10 mois, pour m’engager dans une ONG et aussi mener des projets plus personnels dont une réalisation d’un jardin pédagogique avec des écoliers d’une école de mon village natal.

Cette idée de réaliser un jardin pédagogique m’est venue au cours de mon voyage au Burkina Faso durant le mois de mars 2017 lors d'une de mes visites dans mon village natal à KINDI, qui est situé à 73 kms de la capitale Ouagadougou. Je me suis rendu à l’école primaire et me suis entretenu avec le directeur afin de lui exposer mon projet de réalisation d'un jardin pédagogique au profit des écoliers. Il m'a tout de suite donné son accord. Le but premier était que ce soit une plateforme pour appuyer par des travaux pratiques sur le terrain, les Leçons apprises en classe , et aussi pour que les productions puissent de temps à autre être utilisées pour la cantine scolaire.

Pour ce faire, j’ai voulu que toutes les classes soient actrices de cette réalisation ,donc tous les jours, un  petit groupe d’élèves est venu m’aider pour effectuer les  tâches en cours de réalisation. Pour la clôture et la préparation du sol, ce sont les plus grands ( la classe de CM2 ) qui ont travaillé avec moi  car ils sont les plus autonomes . J’ai sollicité les plus jeunes pour la délimitation, le traçage des parcelles et l'apport en fumier. Enfin nous sommes allés avec le directeur chez des producteurs locaux pour nous fournir en plans : choux, oignons et tomates à repiquer, en attente d’autres légumes. En réalisant ce projet, j'ai voulu qu’à long terme, les élèves sachent eux même s’occuper des cultures et en faire un métier  car parmi eux, certains n'iront pas jusqu’au bout de leur cursus scolaire. Ceux-ci pourront quand même aider leur parents aux champs où la population vit de cette activité.

Ce projet qui me tenait à cœur à été une expérience humaine très riche. Je ne peux que remercier ces jeunes heureux et déterminés et leur souhaiter une longue et durable motivation pour ce projet. Je remercie l’ensemble de mes professeurs de L'institut de Genech qui m’ont transmis leur savoir que je peux mettre en pratique aujourd'hui et que je suis fière de transmettre à mon tour.

Beaucoup reste à faire, la population compte sur nous sur vous.

Rejoignez moi sur nôtre page Facebook : Petits Frères d'Afrique ou me contacter par mail : robiquetlou@hotmail.com