L’ouverture internationale

with Pas de commentaire

Grâce à l’appui du Conseil Régional, de la DRAAF et des fonds européens Erasmus, l’Institut de Genech développe très activement son département international, pour répondre aux besoins des apprenants, et à la demande grandissante des maîtres de stage étrangers.

Mobilité internationale : un enjeu de formation

Développer l’ouverture d’esprit, l’autonomie, l’adaptabilité des apprenants dans un milieu étranger, le goût du voyage, la curiosité des pratiques professionnelles d’autres pays, l’expression et la compréhension d’une langue étrangère, tels sont les objectifs des stages à l’étranger proposés par l’Institut de Genech à ses apprenants.

Quelques 85 jeunes, dont 70 étudiants ont tenté l’aventure en 2017-2018 sur des périodes de 15 jours à 2 mois.

Pour cela, Florence CANDAU, en charge du département international, ne cesse de travailler à l’élargissement du réseau de partenaires professionnels européens. Irlande, Angleterre et Pays-Bas sont pour l’instant les principales terres d’accueil des lycéens et étudiants. Les Etats-Unis, le Canada, Malte, le Danemark et l’Espagne sont naissants. Ce sont aujourd’hui quelques 65 maîtres de stage étrangers, tous agriculteurs, qui accompagnent chaque année la formation de nos apprenants.

Les professionnels au cœur du dispositif

« Chaque stagiaire est visité sur son lieu de stage, chaque année, par moi-même et/ou par les enseignants » souligne Madame Candau, révélant l’importance de l’accompagnement pour mettre en confiance l’apprenant, logé dans la famille, mais aussi ses maîtres de stage.

Pour confirmer cette relation de confiance, mieux construire la formation des jeunes et remercier les professionnels de leur implication, l’Institut a invité pendant trois jours en juin, les maîtres de stage néerlandais, accompagnés par notre coordinateur néerlandais. Nos anciens élèves, aujourd’hui agriculteurs, mais aussi les entreprises locales comme la ferme Beck, la linière Decoock à Rexpoëde ou l’entreprise Florimond Desprez ont accueilli chaleureusement leurs 24 homologues néerlandais pour expliquer les caractéristiques de l’agriculture du Nord et échanger sur leur pratiques réciproques.

De nombreux temps d’échanges et de co-construction avec l’équipe pédagogique furent aussi l’occasion, pendant ces trois jours, de renforcer la dimension pédagogique des stages. Interpellés par les ateliers grandeur nature de l’Institut et la dynamique collaborative et innovante des partenaires professionnels de l’école, les maitres de stages néerlandais furent ravis de découvrir l’environnement professionnel et pédagogique de leur stagiaire, « ce qui permettra de mieux les comprendre et mieux éveiller leur curiosité l’année prochaine », souligne l’un d’entre eux.

La langue fut bien entendu l’anglais. Si l’équipe pédagogique accompagnatrice était à l’aise dans l’exercice, les hôtes des visites l’étaient parfois moins. Ce fut là une bonne occasion d’impliquer nos étudiants en bachelor européen dans la traduction des explications et commentaires lors des visites.

Un échange gagnant-gagnant

« Nourrir réciproquement ce lien de confiance est essentiel pour assurer le bien-être de nos apprenants lors de leur stage. Nos maîtres de stage sont soucieux de bien les accueillir et de participer à leur formation. Nos jeunes se montrent à la hauteur, et en reviennent plus mûrs et parfois avec l’envie de renouveler ailleurs l’expérience », affirme Madame CANDAU, qui poursuit, « Les aides financières sont incitatives, les dimensions pédagogiques et professionnelles sont très enrichissantes, c’est indiscutablement une vraie opportunité pour nos apprenants. »

Faire de ce réseau européen une opportunité aussi pour les partenaires professionnels, l’idée germe dans les têtes des équipes de l’Institut de Genech.

Tout savoir sur les échanges internationaux