La vie après le bac

with Pas de commentaire

Conférences et Tables-rondes sur l’après-bac pour les 300 élèves de terminales du Lycée d'Enseignement Général

Les élèves de terminales Economique et Sociale et Scientifique ont eu l’opportunité, sur inscription, d’assister à 9 conférences organisées notamment en collaboration avec le SAIO (Service Académique d’Information et d’Orientation) de l’Université Catholique de Lille.

Les thèmes étaient les suivants :

  • Enseignement : Comment devenir enseignant ? Quel est le rôle de l’enseignant ?
  • Ingénieur : Qu’est-ce qu’un ingénieur ? Dans quels milieux, travaille-t-il ? Quels sont les ingénieurs de demain ? Comment devenir ingénieur ?
  • Médecine : Comment se déroule la PACES (Première Année Commune aux Etudes de Santé) ? les études de médecine ?
  • Commerce : les études de commerce, quelles écoles de commerce ? Vers quels métiers à la sortie ?
  • Les CPGE (Classes Préparatoires aux Grandes Écoles) : Qu’est-ce qu’une classe prépa ? Que fait-on après une classe prépa ? Qui va dans une classe prépa ?

Des anciens bacheliers de l’Institut ont complété l’échange par leur vécu. Une matinée riche en informations avec des éléments qui rassurent : « La prépa, une formation pas si élitiste que ça ».

  • Le droit : les études, les métiers, les débouchés
  • « J’aime la bio, qu’est-ce que je peux faire ? » : la faculté ? une Ecole ?
  • Art et Design, en partenariat avec Pôle IIID

Tous les intervenants ont évoqué la vie étudiante, les logements, les associations, les stages en France ou à l’étranger… et se rejoignaient pour affirmer que réussir dans les études nécessitaient 4 piliers : travailler ses cours sérieusement et régulièrement, manger correctement, dormir suffisamment et s’amuser un peu.

Avec toutes ces bonnes recettes et ces conseils, nous espérons que les jeunes ont pris notes des ingrédients utiles ou indispensables pour faire leurs choix. Il faut tenir compte des modalités du recrutement et de ParcourSup. Chaque élève, avec sa propre personnalité et ses envies, peut trouver une voie qui lui convienne et qui lui permette de s’épanouir. Et l‘engagement dans telle ou telle filière n’est pas définitif. Il y a toujours moyen de se réorienter ensuite si on se rend compte qu’on n’a pas choisi la bonne voie.

 

Christine HUBERT & Sabine IOOS,

Coordinatrices des 1ères et terminales LEG