Le Trophée National des Lycées Agricoles

with Pas de commentaire

Ils sont motivés comme jamais pour participer au Trophée National des Lycées Agricoles, au salon de l’Agriculture de Paris. Le challenge est beau ! Retour sur cette équipe de choc, fraichement constituée.

L’équipe ?

  • Claire, 18 ans, a fait un bac STAV à l’institut de Genech. Actuellement en BTS Productions Animales, elle ne sait pas encore vers quel métier se diriger. « J’ai choisi de rentrer dans l’aventure, car voir et suivre l’équipe de l’année précédente me donnait envie d’y participer. Je me suis dit pourquoi pas moi ? »
  • Chloé, 18 ans, a fait un bac S à l’institut de Genech, actuellement en première année de BTS Productions Animales, elle aimerait devenir ingénieur dans l’agroalimentaire. « J’avais déjà entendu parler du TNLA et ça m’a semblée un beau projet et une belle aventure. Alors j’y vais ! »
  • Thomas ,19 ans, a effectué un bac STAV. Après son BTS Productions Animales, il aimerait devenir conseiller en élevage caprin, pour reprendre sa propre chèvrerie et fabriquer du fromage fermier dans les Alpes. « Quand on m’a présenté le concours, j’ai tout de suite compris qu’il s’agissait d’une aventure extraordinaire ! J’aime me lancer des défis et celui-là fera partie de mes objectifs. J’aime voir ce qu’un groupe peut réaliser en mettant en commun son énergie. Si chacun exprime son potentiel, on créera quelque chose de formidable, sans aucun doute ! »
  • Justine, 18 ans, a fait un bac S en Normandie. Actuellement en première année de BTS Productions Animales, elle aimerait devenir vétérinaire rural. « L’aventure TNLA est une aventure unique. Je n’ai pas hésité à me lancer une seconde ! »
  • Florence, 18 ans, a eu son bac STAV production l’an dernier. Elle aimerait être conseillère laitière et avoir sa ferme. « J’ai voulu faire le TNLA parce que présenter une vache à Paris, en équipe, me parait extra ! »
  • Pauline, 19 ans, a fait un bac L en Lorraine. Actuellement en première année de BTS Productions Animales, elle aimerait devenir vétérinaire rural ou travailler dans le domaine de l’ingénierie agroalimentaire. « J’avais déjà entendu parler du TNLA, et ça m’avait semblée être une aventure absolument géniale à laquelle j’avais vraiment envie de participer. Je n’ai pas hésité quand le projet s’est lancé. »

Nous sommes une équipe soudée qui souhaite réussir cette aventure, dans une bonne ambiance amicale et joyeuse.

Est-ce un défi pour vous ? Avez-vous peur parfois ou est-ce que « du bonheur » ?
C’est plutôt … un peu des trois à la fois ! Un défi d’y arriver, pourquoi pas de revenir de Paris avec un trophée, mais aussi la peur de pas être à la hauteur. C’est surtout le bonheur de partager ça entre amis.

Quelle préparation faites-vous ?
Le TNLA demande beaucoup d’organisation. Pour la page Facebook que nous animons, il faut se tenir au courant des actualités, se retrouver plusieurs fois par semaine pour réfléchir au contenu et à qui s’occupera de quoi… Nous avons également beaucoup de travail avec Inox, la vache rouge flamande qui nous accompagnera. Elle doit être apte à marcher avec un licol, dans un lieu où l’agitation et le bruit est omniprésent… une première pour elle. Nous devons tout planifier et préparer à l’ avance, afin d’être prêts pour le jour J.

Quelles actions de communication sont mises en place ? Pourquoi ?
Nous avons créé une page Facebook « TNLA 2018 Genech’ & Cow » qui est l’une de nos épreuves notée dans le concours. Nous avons invité tous nos amis, maitres de stage et familles à aimer cette page et nous suivre tout au long de ce concours. Et vous maintenant !
Retrouvez la page Facebook de l'équipe ici

Qu’est-ce que cela vous apportera, après vos études ?
Cela va nous aider à créer du lien professionnel, à rencontrer des personnes du milieu agricole. Montrer qu’on sait travailler en équipe, mener un projet jusqu’au bout et donc montrer notre persévérance.

Quel accompagnement vous apportent vos enseignants ? L’Institut de Genech ? Etes-vous soutenus ?
Marie Christine Leborgne, notre professeur principal nous aide beaucoup. Pour nos publications sur Facebook, nos recherches d’idées originales … Marc Leroy également, chef de l’exploitation laitière de l’Institut de Genech, est derrière nous. Il nous a aidés à choisir Inox, notre vache.
L’équipe d’étudiants de l’année dernière, les « Genech’passionés », nous aide et nous conseille !
Tout comme le service communication de l’Institut de Genech. Nous sommes soutenus et c’est bien la force de notre Ecole…

Est-ce que cela demande beaucoup de travail en plus ?
Evidemment, cela demande plus de travail. Mais on a signé pour cela et l’esprit d’équipe nous motive. Nous préparons beaucoup d’articles pour notre page Facebook. Nous visons 2 publications par jour.
Parallèlement à cela, nous attaquons la 2ème épreuve du concours qui est la réalisation d’une affiche sur le thème « l’agriculture une aventure collective ». Pas facile, mais on y va !

Concrètement, c’est quoi le TNLA ?
Le TNLA, aussi appelé Trophée des Lycées, est un concours national opposant différents établissements agricoles qui comprend différentes épreuves : communication (page Facebook et affiche), manipulation d’un bovin en toute sécurité et présentation de l’animal. La présentation de l’animal se fera à Paris au Salon International de l’Agriculture.

Un dernier mot ?
Nous sommes hyper motivés !!!!!